Mexico frappé une fois encore par un séisme

Ce mardi 19 septembre dernier à 20 h 14 heure à Paris, Mexique a subi un fort séisme. Très violent, le séisme a fait beaucoup de dégâts.

Un tremblement de terre de magnitude 7,1

Les experts ont déclaré que ce séisme était classé à une magnitude 7,1 sur l’échelle de Richter. Cette dernière permet de mesurer l’énergie libérée lors d’un tremblement de terre. C’est à plus de 120 km au sud-est de Mexico qu’a été localisé l’épicentre du séisme plus précisément dans l’État de Puebla. Certes, cet épicentre est situé assez loin de la capitale, mais l’impact sur Mexico reste assez important. Dans la capitale, la terre a tremblé pendant une à deux minutes. C’est la deuxième fois en un mois que le Mexique a été touché par un séisme d’une magnitude aussi importante. En effet, le 7 septembre dernier, un séisme de magnitude 8,1 a frappé le sud du pays causant la mort d’une centaine de gens.

Des pertes importantes

Le bilan du séisme du 19 septembre au Mexique est très accablant. On constate qu’une cinquantaine de bâtiments se sont effondrés à Mexico. Dans plusieurs quartiers, des incendies se sont déclarés à cause des conduites de gaz détruites par les secousses. Plusieurs quartiers se voient aussi privés d’électricité pendant des jours.
Les pertes humaines sont aussi élevées. Jusque-là, on estime près de 200 victimes suite au séisme. Des centaines de secouristes sont mobilisés pour essayer de retrouver les personnes coincées dans les bâtiments. Les pioches et les pelles sont leurs principaux outils pour enlever les gravats qui freinent la progression des secours.

Une réalité funèbre

Si le Mexique est aussi vulnérable aux séismes c’est principalement à cause de sa situation géographique. En effet, une des micro-plaques de l’océan Pacifique est plongée sous le Mexique. Cela favorise l’apparition fréquente des séismes surtout aux voisinages de la côte. C’est le cas notamment du séisme de 1985. Par ailleurs, Mexico a été construite sous un ancien lac asséché. Ainsi, les couches sont assez molles et peu consolidées. Cette situation amplifie les ondes et faire bouger les grands immeubles.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *